À propos

Le Centre d’histoire du XIXe siècle a été fondé par le Professeur Louis Girard (1911-2003). Après l’éclatement de la Sorbonne en plusieurs universités, le Centre est demeuré inter-universitaire, relevant des deux universités Paris-1 et Paris-IV, dont il reçoit aide, locaux et crédits. Sa direction est assurée par deux co-directeurs, l’un au titre de Paris-1 (actuellement Dominique Kalifa), l’autre au titre de Paris-IV (actuellement Jacques-Olivier Boudon). Le Centre dispose actuellement d’une double implantation : en Sorbonne, dans des locaux de Paris-1 (Esc. C, 3 e étage, pièce G. 014) où se trouvent le secrétariat et la bibliothèque ancienne ; dans la Maison de la Recherche de Paris-IV, rue Serpente (S. 202) dont la bibliothèque abrite également son fonds moderne.

Ex-UMR 8072 du CNRS, le Centre a depuis le 1er janvier 2003 statut d’équipe d’accueil (EA 3550). Il a été rejoint en 2006 par l’équipe ISOR, ex-Credhess, dont les recherches concernent les représentations du travail, de la santé publique et l’écriture de l’histoire par l’image, et qui publie la revue Sociétés & Représentations. Outre l’encadrement des doctorants (101 inscrits en septembre 2015 ; 75 thèses et habilitations soutenues lors des 5 dernières années), le Centre coordonne les activités de recherche de ses membres (21 enseignants-chercheurs statutaires, 3 professeurs émérites, 2 PRAG, 26 allocataires et attachés temporaires, 30 chercheurs associés), organise séminaires de recherche, journées d’études et colloques, dont il publie les Actes. Dépassant très largement l’étude de la France du XIXe siècle, qui constitua sa vocation scientifique initiale, ses recherches portent aujourd’hui sur l’histoire politique, sociale et culturelle du grand XIXe siècle, envisagé de plus en plus dans une perspective européenne comparée. L’équipe ISOR a également élargi les perspectives vers l’histoire de l’image et de ses représentations, des années 1830 à nos jours. Il accueille également les activités de la Société d’histoire de la révolution de 1848 et des révolutions du XIXe siècle, qui a fêté son centenaire en 2004, ainsi que le Comité de rédaction de la Revue d’histoire du XIXe siècle.